Tuesday, 12 December 2017

S SOCIETE

Tuesday, 05 December 2017 18:27

L’ARMP s’active pour la certification et la classification des entreprises de BTP au Togo

L’Autorité de Régulation des marchés publics (ARMP) a procédé ce mardi 05 décembre, à Lomé, au lancement officiel de la mission d’élaboration du mécanisme de certification et de classification des entreprises, bureaux d’études et laboratoires évoluant dans le secteur des bâtiments et travaux publics.

Selon le Directeur Général de l’ARMP, M. Théophile René KAPOU, la mission qui démarre ce mardi a trait à la certification des entreprises qui évoluent dans le secteur de BTP. « Depuis le démarrage de la réforme en cours, un guide existe dans notre pays puisque la transposition   des directives n°4 et n°5  qui concernent les marchés publics, devrait reconduire à l’adoption d’un texte sur la certification des entreprises qui évoluent dans le secteur de BTP », a-t-il souligné.

La rencontre de ce 05 décembre, la première d’une série de rencontres prévues dans le cadre de cette mission, a  pour but entre autres de permettre une prise de contact entre les membres du comité ; échanger sur le contenu des TDR et de faire des observations et suggestions nécessaires en vue de l’atteinte des objectifs et résultats attendus de la mission.

Pour sa part, M. Koffi KESSOUGBO, consultant dans le cadre de cette mission a indiqué qu’il va être question de revoir les textes qui régissent la certification des marchés publics des entreprises publiques au Togo. « Des textes existent  mais ne sont plus compatibles avec l’évolution en cours. On doit  les amander pour que les entreprises qui pensent soumissionner à des appels d’offres puissent effectivement exécuter ces marchés. C’est l’objet de notre mission », a-t-il souligné.

En effet, c’est à la suite de plusieurs constats que la Direction de l’ARMP a jugé utile de mettre en place cette mission de certification. « Des opérateurs économiques soumissionnent aux appels d’offres sans tenir compte, notamment de leur domaine de spécialisation, de leur capacité et qualification et de leur niveau de compétence en rapport avec l’objet du marché en jeu ; dans le cadre de la passation des marchés publics des travaux. D’un autre côté, il est constaté que les entreprises nationales qui postulent aux appels d’offres internationaux lancés par les autres pays de l’UEMOA sont parfois écartés desdites procédures pour défaut de preuve d’agrément ou de certification exigée dans les dits appels à candidatures », a  relevé le Directeur de l’ARMP.

Il faut noter que la mission est composée d’experts domaines, des représentants des autorités contractantes qui ont en charge les projets de travaux, des représentants de la Direction Nationale de Contrôle des Marchés Publics (DNCMP) et ceux de l’ARMP. Bénéficiant de l’appui de la Banque Africaine pour le Développement (BAD) à travers le projet PAMOCI,  cette mission va mettre à la disposition des acteurs de la commande publique un outil permettant de contribuer à éliminer les défaillances qui surviennent lors de l’exécution des marchés de travaux.

Atha Assan

 

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook