Tuesday, 22 August 2017

S SOCIETE

Tuesday, 30 May 2017 15:03

Les premiers vaccins contre le cancer du col de l’utérus au Togo rassurent

Ministre de la santé et de la protection sociale, Pr Moustapha Mijiyawa Ministre de la santé et de la protection sociale, Pr Moustapha Mijiyawa

La deuxième phase de vaccination  de la deuxième cohorte dans le cadre du projet  de démonstration du vaccin contre le virus du papillome humain chez les jeunes filles de 10 ans se déroule du 29 mai  au 2 Juin 2017. Cette campagne de vaccination qui vise à prévenir le cancer du col de l’utérus concerne les districts du Tchamba et du Golfe. L’administration de la seconde dose du vaccin cible  les filles ayant été vaccinées du 28 novembre au 2 décembre 2016 dans ces districts.

Le ministre de la santé et de la protection sociale, Pr Moustapha Mijiyawa explique  lors d’une conférence de presse animée ce 29 mai à Lomé, la nécessité  de la vaccination contre le cancer du col de l’utérus.   « Il y a un lien formel entre le cancer du col de l’utérus et le  virus du papillome humain. Aujourd’hui, il existe un vaccin  contre ce virus.  La vaccination permet de s’en prémunir  et donc de diminuer considérablement le risque du cancer. C’est ce qui a conduit la communauté internationale médicale à mettre sur pied ce vaccin et le Togo fait partie des pays dans lesquels, on a mis en œuvre les premières utilisations du vaccin », a affirmé le ministre. 

Les partenaires de leur côté ont exprimé leur satisfaction quant au bon déroulement du projet et rassurent que la vaccination contre le virus du  papillonne humain sera portée à l’échelle nationale. « Le projet de démonstration qui a duré deux années s’est bien comporté.  Il y a eu de bonnes réactions de la part des populations et des agents de santé et on peut dire à ce stade que le vaccin est bien accepté. On continue de tester encore quelques stratégies  couplées d’autres interventions de santé mais d’ores et déjà nous pouvons être rassurés que le vaccin pourra être élargi à l’ensemble du territoire », a indiqué madame le représentant de l’OMS au Togo, Dr Lucile IMBOUA.

Pour que les objectifs assignés à la présente  campagne de vaccination  soient atteints, le coordonnateur de la campagne, M. Boko Kodzo, a invité « les différents acteurs, les agents de la santé, les agents de l’éducation nationale, les autorités religieuses et administratives, les communautés  à se mobiliser  pour la réussite de cette campagne ».

Le ministère de la santé et de la protection sociale avec l’appui de ses partenaires, pilote depuis 2015  dans les districts du Tchamba et du Golfe, un projet  de démonstration du vaccin contre le virus du papillome humain  chez les filles de 10 ans  dans le but de  prévenir  et d’éviter le cancer du col de l’utérus. Le calendrier d’administration du vaccin contre le virus du papillome humain prévoit deux doses espacées de six mois d’intervalles. Les bénéficiaires ont été reparties en deux cohortes.  S’agissant de la première cohorte,  les vaccinations se sont déroulées  en Novembre 2015 et en Mai 2016. En ce qui concerne la   deuxième cohorte, la première phase de vaccination s’est déroulée en novembre 2016 et c’est la  deuxième phase qui vient d’être lancée. 

Le cancer du col de l’utérus est, en effet, le 2ème cancer le plus fréquent chez les femmes, avec environ  cinq cent vingt-huit mille (528 000) cas chaque année et deux cent soixante-six mille (266 000) décès (estimations 2012).

 

Hélène Doubidji

Last modified on Tuesday, 30 May 2017 15:07

Commentaire

Zone obligatoire (*).

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook