Tuesday, 24 April 2018

S SOCIETE

Sunday, 10 December 2017 11:10

La société civile et l’Etat s’échangent sur les droits des enfants

L’Organisation Non Gouvernementale (ONG), Forum des Organisations de Défense des Droits des Enfants au Togo (FODDET) en collaboration avec Plan International a organisé ce vendredi 8 décembre, à Lomé, une rencontre entre le gouvernement et la société civile.

Cette rencontre a pour objectif d’échanger avec les autorités compétentes entre autres sur la position du gouvernement togolais par rapport à la ratification du troisième protocole facultatif à la Convention des nations unies pour le Droit des Enfants (CDE).

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet ‘’ Suivi des droits de l’enfant et redevabilité de l’Etat au Togo’’ débuté en janvier 2015, FODDET a élaboré une stratégie de plaidoyers notamment le plaidoyer pour la budgétisation sensible aux droits de l’enfant, le plaidoyer pour la ratification du troisième protocole facultatif à la CDE établissant les procédures de communications et le plaidoyer pour l’élaboration puis la soumission des rapports dus sur la CDE et ses protocoles additionnels et sur la CADBE. C’est à juste titre que la rencontre du vendredi a lieu. Elle se veut participative et collaborative entre les Organisations de la Société Civile (OSC) de droits de l’enfant, les partenaires techniques et les services étatiques concernés.

Les résultats attenus sont entre autres la position du gouvernement par rapport au troisième protocole facultatif à la CDE et l’évolution du processus d’élaboration des rapports dus sur la CDE et ses protocoles facultatifs et sur la CADBE.

Selon le Président du FODDET, M. Paul Bernard Yao DOTSEVI, le présent protocole va donner la possibilité aux enfants de réclamer leurs droits violés. « Le troisième protocole facultatif à la CDE, est un protocole additionnel pour pouvoir donner la possibilité aux enfants dont les droits sont violés dans les différents pays membres de  l’ONU de pouvoir saisir ce Comité des Droits de l’Enfant par rapport à la violation de leur droit », a déclaré le Président du FODDET.

Il a poursuivi que le FODDET est en train de mettre des actions de plaidoyers pour que le gouvernement togolais puisse ratifier le protocole. « Il faut dire que lors de l’examen périodique universel passé, le Togo a rejeté la ratification du protocole. Mais pour nous, il s’agit de mener des actions pour pouvoir amener le gouvernement togolais à ratifier ce protocole », a affirmé le Président du FODDET, M. Paul Bernard Yao DOTSEVI.

Par ailleurs, depuis sa création en septembre 2004 à ce jour, FODDET fait du plaidoyer un moyen privilégié d’actions pour amener l’Etat et d’autres porteurs d’obligations à œuvrer pour garantir aux enfants les conditions nécessaires à leur épanouissement dans le pays.

 

Amiel Abikou (Stagiaire)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook