Tuesday, 24 April 2018

S SOCIETE

Wednesday, 13 December 2017 05:31

Le projet IMP & ACTE 3D, pour soutenir les personnes en quête d’une réadaptation physique

Une rencontre régionale sur le projet IMP & ACTE 3D, qui veut dire «  Impression 3D et Accès à la téléréadaptation », est ouverte ce mardi 12 Décembre à Lomé.  Et ce pour deux jours. Il s’agit d’un atelier de lancement dudit projet, initié par Handicap International et ses partenaires dont l’Organisation Africain pour le Développement des Centres pour Personnes Handicapées (OADCPH). Le projet bénéficie de l’appui financier de la coopération Belge au Développement. Il permettra l’introduction de la technologie d’impression 3D pour la fabrication d’orthèse en Afrique de l’Ouest notamment au  Togo, Mali et  Niger.

Ce premier atelier régional de démarrage a réuni les principaux acteurs et les partenaires internes au projet qui seront en charge de sa mise en œuvre. L’objectif étant de présenter le projet, partager les modalités de mise en œuvre et le finaliser.

Selon les explications de M. Simone Miriel, le Chef du projet, « l’impression 3D est une technologie numérique qui consiste à reproduire un objet à partir d’un ordinateur et d’une imprimante. La prise d’empreinte via un scanner léger, transportable et simple d’utilisation permet de relever facilement les mesures du futur appareil orthopédique. Un fichier CFAO (Conception de Fabrication Assistée par Ordinateur) est alors créé et l’appareil peut être modifié et adapté à chaque individu grâce à des logiciels de modélisation. Le fichier 3D obtenu est envoyé à une imprimante spécifique qui dépose ou solidifie de la matière couche par couche pour obtenir la pièce finale ».

En introduisant la technologie d’impression 3D dans le domaine de la réadaptation physique en Afrique de l’Ouest, les initiateurs veulent relever les défis de l’accroissement de la productivité des prothésistes actuels pour toucher plus de personnes en situation du handicap.

Le Consul honoraire de Belgique au Togo, Mme Béatrice KOCKELMANN donne les raisons qui justifient l’appui de la Belgique au projet.  « L’appui stratégique de la Belgique en matière humanitaire va vers des projets à fort potentiel d’innovation. C’est donc tout naturellement que le projet initié par handicap international, ses partenaires et acteurs de mise en œuvre dans les pays que sont le Niger, le  Togo et le mali, a bénéficié des financements de la coopération belge au développement », a-t-elle affirmé.

Le  Ministre de la Santé et de la  Protection Sociale, Professeur  Moustapha Mijiyawa qui s’est fait représenter à l’ouverture de l’atelier, a vivement  souhaité que ce projet aboutisse à des résultats concluants, au grand bonheur des personnes en quête d’une réadaptation physique.

Le budget du projet dont la mise en œuvre est prévue pour une durée d’un an, est de sept cent mille (700000) Euros, soit près de Cinq cent soixante millions (560 000 000) F CFA.

 

Hélène Doubidji

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook