Monday, 22 October 2018

S SOCIETE

Thursday, 28 December 2017 08:43

Le HCRRUN s’occupe des victimes vulnérables de la région des plateaux-Ouest et maritime

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a démarré depuis 26 décembre à Lomé, la prise en charge médico-psychologique des victimes vulnérables des régions maritimes (Aného, Tsévié) et Plateaux-ouest (Kpalimé).

Comme les précédents, les victimes du 3ème pool ont subi le même processus. Tout a commencé par le passage chez un huissier vérificateur des victimes, suivi d’enregistrement et de l’orientation vers un service médical qui les consultepour détecter le mal dont-ils souffrent. Ils sont ensuite dirigés vers un spécialiste. Après cette étape, la victime passe chez un financier pour le paiement des indemnisations. Enfin, la victime passe de nouveau chez un huissier pour la certification de son chèque suivi de l’évaluation finale de son état d’esprit par un psychologue.

Selon le 1er rapporteur du HCRRUN, Mr. Evalo Wiyao, après les régions des savanes, de la Kara et Centrale, le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale s’intéressent  aux victimes de la région des plateaux-Ouest (Kpalimé) et maritime. « Conformément au plan établi, nous avons jugé utile que les victimes de Kpalimé rejoignent Lomé à cause du bon état de la route Kpalimé-Lomé mieux que Kpalimé-Atakpamé », a précisé le 1er rapporteur du HCRRUN.

Il est à noter qu’ils sont une dizaine de victime vulnérables venues de Kpalimé. « Des ordonnances sont déjà prescrits à certaines victimes ainsi que des analyses pour d’autres, selon le degré de leur vulnérabilité. Ce matin déjà douze victimes sont enregistrées pour la région maritime », a indiqué Mr. Evalo Wiyao, 1er rapporteur du HCRRUN.

Par ailleurs, une équipe du HCRRUN sillonne le terrain à la recherche de certaines victimes devenues inaccessible. « Une équipe du HCRRUN se trouve à Noèpé pour rechercher d’autres victimes. Nous rencontrons quelques difficultés dues au fait que des gens ont changé de lieu de résidence ainsi que de numéros de téléphone », a expliqué le premier rapporteur.

Les victimes présentes à la séance ont apprécié le processus. « Je suis très glorieux et très content par rapport à cette activité du HCRRUN. J’en suis fier parce que je sais qu’après le traitement, je peux facilement retrouver la vue et l’ouïe », se réjouit une victime consulté par un ophtalmologue.

Pour sa part, Me Yawavi DORNYOH, Huissier de justice, a expliqué le rôle de leur intervention dans le processus. « Nous intervenons en amont et en aval. D’abord, c’est la vérification de l’identité de la victime à l’entrée et  la certification du chèque après qu’elle ait passé chez le financier avant l’étape finale qu’est celle du psychologue », a-t-elle expliqué.

La prise en charge médico-psychologique des victimes vulnérables du pool trois (03) prendra fin le 29. Après les fêtes de fin d’année  suivra celle des victimes du grand Lomé.

 

Atha Assan

Last modified on Thursday, 28 December 2017 08:56

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook